THOMAS HUS ARCHITECTE | Maison Labat – Bordeaux – France

Maison Labat – Bordeaux – France

FICHE TECHNIQUE

MAITRE D’OUVRAGE
Privé

MAITRISE D’OEUVRE
Thomas Hus Architecte, Architecte mandataire
In Situ Habitat, Moe associée

ENTREPRISES
ETS Flaneuse
EURL Jarnot
ETS Houdusse Picard
MAP
SARL Puygelec
SARL Clim Froid Energie
EURL ASPC
EPM
SARL APC
Atelier de menuiseries Branas
Bugaret Peinture
EURL Rincon

COUT TRAVAUX 180 000 euros HT
SURFACE PROJET 100 m² SHON

Le projet de maison individuelle est une maison à étage, alignée sur un angle de rue. A l’arrière de la maison, un espace extérieur paysagé joue d’intermédiaire avec le garage situé à l’extrémité de la parcelle.
La volumétrie générale de la maison peut se résumer par l’affichage d’un soubassement dans la hauteur du rez-de-chaussée de la construction, surmonté d’un étage d’habitation. La forme de ce dernier résulte de la volonté des clients d’avoir une lecture de la toiture de leur maison. En découle l’affichage sur la rue d’un pignon, affirmant les pentes de la couverture même dans une vision proche, cassant ainsi l’image de boite généralisée dans les constructions contemporaines.
Dans un souci d’intégration au tissu urbain, bien que l’écriture de la maison se veuille contemporaine, la palette chromatique identifiée pour la maison s’inspire des tonalités de la pierre, des enduits naturels, du bois et de la tuile, sans pour autant utiliser ces matériaux. Il s’agit ainsi d’avoir recours à une filiation chromatique, et pas nécessairement à un mimétisme.
Nous avons donc retenu de traiter le soubassement de la maison en briques dans une teinte claire. Le matériau nous permet part sa matérialité de qualifier tout le rez-de-chaussée du projet. L’aspect graphique des joints et l’accroche de la lumière présente l’avantage, même avec des tonalités proches, d’appuyer la lecture des volumes de la maison. Par ailleurs, la brique permet également de jouer sur son appareillage afin de créer des murs filtres de type claustra. Cela introduit des motifs dans une paroi homogène, et permet d’apporter de la lumière et de la ventilation dans des espaces en retrait des façades, tout en ménageant l’intimité des propriétaires.
L’étage de l’habitation est quant à lui traité en enduit lisse. Sa teinte est claire, inspiré des enduits à la chaux. Sa neutralité contraste avec le soubassement. Un joint creux souligne la distinction entre les deux volumes.
Le volume de l’étage est ponctué par les fenêtres. A chaque ouverture de l’étage est associé un encadrement soulignant les tableaux, en débord de 30 cm par rapport au nu de la façade. Ces encadrements sont en tôles laquées, dans la même teinte que les menuiseries. Des systèmes de volets dépliables y sont intégrés afin de permettre l’occultation des pièces. Ceux-ci sont alignés au nu extérieur de l’encadrement en position fermé afin de refermer le volume en surplomb.
La toiture de la maison est traitée en zinc, notamment pour des raisons de faible pente de toiture sur la partie arrière. Dans la continuité de notre réflexion chromatique, celle-ci est traitée en pigmento Red de chez VMZinc. La teinte rouge bronze permettant alors de rappeler la dominante rouge des toits bordelais en tuiles, et donc de rester cohérent avec la palette chromatique mise en place.